Viviane Moore

Publié le par tps

Moore V 024 petiteDe sang irlando-italien, Viviane Moore est bien française, comme ne l’indique pas son nom, mais comme le souligne en revanche le « e » à la fin de son prénom. Son écriture, elle, n’a pas de frontières, ni géographiques, ni temporelles.

Née d’un père architecte et d’une mère maître-verrier, elle devient photographe à 19 ans, puis journaliste.

Ses reportages et ses recherches personnelles l’entraînent vers de nombreux pays (Italie, Scandinavie, Japon, Spitzberg, Etats-Unis…), lui font traverser les milieux les plus divers (casinos, zones portuaires, aérodromes, fêtes foraines…) et croiser des gens de tous horizons et de tous métiers (philosophes, archéologue, scientifiques, artisans, hackers, navigateurs polaires, cosmonautes, sculpteurs, peintres, architectes…)

En 1991, elle participe à l’exposition de la Fondation Cartier sur le thème de la Vitesse, un de ses sujets de prédilection en photographie avec la nuit. Passionnée depuis toujours par la littérature et la poésie, elle décide ensuite de se consacrer à plein temps à l’écriture.

C’est Le Chevalier Galeran de Lesneven qui la fait connaître et fidélise en neuf tomes un lectorat de plus en plus nombreux qui la suit, après une série de sombres thrillers contemporains, jusqu’à la Saga de Tancrède d’Anaor, une épopée qui a pour cadre le règne des Normands de Sicile au 12e siècle.

Romans historiques ? Noirs ? Policiers ? D’aventure ? Viviane Moore est une romancière singulière, unique, anachronique… difficilement qualifiable, impossible à cantonner dans un genre.

Elle est aujourd’hui traduite en anglais, italien, polonais et coréen.

Après de nombreuses années passées dans le Gers, elle vit non loin de Chartres. Elle a choisi une grange pour lieu de travail. De sa fenêtre, elle ne voit que la cime des arbres et le ciel.

 

 

Revue de presse :

 

Les dieux dévoreurs

« Avec subtilité, la saga médiévale de Viviane Moore déchiffre ainsi les signes des temps et rappelle judicieusement aux enfants de ce siècle -  ainsi que l’auteur se désigne elle-même – que l’Histoire est tumulte et regain. »

La Gazette du Nord-Pas-de-Calais, 15 janvier 2010 (http://www.gazettenpdc.fr )

 

Le sang des ombres

« Un récit sans complaisance, doté d’une irrésistible énergie. Un personnage attachant, qui n’a sûrement pas fini d’étonner les lecteurs »

Michel Parouty pour les Echos, 17 février 2009 (http://www.lesechos.fr/)

 

Bibliographie :

 

Editions 10/18 -Collection « Grands Détectives »

 

LA SAGA DE TANCRÈDE LE NORMAND

Tome 7 : A l’orient du monde (à paraître 4 novembre 2010)

Tome 6 : Les dieux dévoreurs

Tome 5 : Le sang des Ombres

Tome 4 : Le hors venu

Tome 3 : La nef des damnés

Tome 2 : Les guerriers fauves

Tome 1 : Le peuple du vent

 

 

Edition Elytis

 

Tokyo des ténèbres

Ombre Japonaise

Tokyo Intramuros

79°Nord

 

Hachette Editions – Librairie des Champs-Elysées

 

LES AVENTURES DE GALERAN DE LESNEVEN

Vert-de-gris

Les oiseaux de Rhiannon

Jaune Sable

Blanc chemin

Rouge sombre

Bleu sang

Noir Roman

Fauve

La couleur de l’Archange

 

LA TRILOGIE CELTE

Tome 3 : Par le vent

Tome 2 : Par la vague

Tome 1 : Par le feu

 

Publications pour la Jeunesse

 

Made in Japan – Edition Rageot

Le chevalier au loup - Editions Thierry Magnier

Haro ! – Editions Thierry Magnier.

Le seigneur sans visage – Editions Castor Poche.

 

  

 

Site de l’auteur : http://www.vivianemoore.com

 

 

 

 

 

Publié dans Archives Salon 2010

Commenter cet article