Thierry Colombié

Publié le par tps

Colombier Thierry petiteThierry Colombié, chercheur en sciences économiques, spécialiste du grand banditisme, auteur de documents et essais sur le sujet et de trois romans policiers, sera l’un des invités du salon des littératures noires et policières de Toulouse Polars du Sud (8, 9, 10 octobre 2010).

 

En 1991, dans le cadre d’un module d’économie internationale, il découvre l’économie souterraine de la drogue, les enjeux géopolitiques inhérents, et son DEA en poche, part en Colombie. Ces recherches universitaires, puis une  immersion dans le milieu de la « techno », aussi bien officiel que clandestin, pour mieux comprendre les rouages du trafic d’ecstasy et de cocaïne, aboutissent à la publication de Drogue et Techno  Les trafiquants de rave, (Paris, Editions Stock, 2000) puis de Technomades, (Paris, Editions Stock, 2001).

 

Le tournant de son parcours professionnel se situe juste après : il entreprend d’écrire la biographie non officielle, de Francis le Belge, un gangster français présenté comme le « dernier parrain » du Milieu marseillais. Les critiques saluent son écriture cinématographique, le comparant à Ellroy (Le Belge, tome 1 (2002) et tome 2 (2003) Paris, Editions Stock). 

La rencontre fortuite avec la juge Isabelle Prévost-Desprez donnera naissance à une collaboration littéraire : le Secret d’Arcadia, premier livre de la série Arcadia. L’héroïne, Julie Cruze, fraichement nommée juge d’instruction, entraîne le lecteur dans les coulisses de la machine judiciaire et des coups tordus.

Six mois plus tard paraît Beaux Voyous, l’histoire de la French Sicilian Connection, où Colombié remet en perspective quelques épisodes célèbres de l’histoire du milieu, comme le casse de Nice, la guerre entre Francis le Belge et Tany Zampa ou l’assassinat du juge Michel. Colombié est le premier auteur à proposer une véritable analyse du Milieu et des gangs, sous l’angle de l’économie industrielle, des stratégies, de l’évolution des clans, souvent liés par le sang et la parenté, une recherche trop négligée par les pouvoirs publics en France.

En 2008, la suite du Secret d'Arcadia, toujours co-écrite avec Isabelle Prévost-Desprez, dévoile les manipulations dont sont trop souvent victimes en France les juges et les policiers qui ont à cœur de rendre une justice équitable.

En 2010, Thierry Colombié termine enfin sa thèse sur le grand banditisme… et publie son premier polar écrit seul. A la fois roman policier, roman rural et roman d’espionnage, La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre, (Editions du Rouergue, 2010) est la première enquête de l’inspecteur David Belasco. La découverte du corps d’un espion britannique dans l’Aveyron amène le détective à poser l’hypothèse d’un règlement de compte entre services secrets, sur fond de guerre en Irak. La mort d’un vieil homme remet tout en question….

 

 

Thierry Colombié a bien voulu répondre à notre questionnaire:

 

  • Quel est le dernier polar que vous avez lu et adoré ?
    L’île aux chasseurs d’oiseaux de Peter May (Rouergue Noir). Plus qu’un roman policier, une plongée sur une île aussi rocailleuse que les sentiments des Ecossais. 
  • Le (ou les) héros de polar qui vous a (ont)  le plus marqué (e)
    Georges Smiley, personnage de John Le Carré.
  •  Un lieu mythique (ville,  pays, autre époque..) pour situer un polar ?
    Babylone.
  • Le plus beau sujet de polar selon vous? (peut-être celui que vous rêvez de traiter…)Donner de la couleur à un tableau peint en noir et blanc, pour retrouver la lumière d’un regard, la texture des grains de beauté et le souffle des sentiments.  Le voler, donc, et filer au carrefour de la vie.

 

Bibliographie :

 

Documents:

Beaux Voyous, Paris, Editions Fayard, 2007

Technomades, Paris, Editions Stock, 2001

Drogue et Techno - Les trafiquants de rave, Paris, Editions Stock, 2000

 

Romans: 

La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre, Editions du Rouergue, 2010

Le Secret d’Arcadia (2007) et L’Affaire Coobra( 2008),  Editions Fayard

 

Le Belge, tome 1 (2002) et tome 2 (2003) Paris, Editions Stock. 

 

Revue de presse:

Beaux Voyous :

« L'ensemble est délectable, d'une écriture vive et rythmée avec des zestes d'humour. On a l'impression de replonger trente ans en arrière. Et de participer aux côtés de ces truands amateurs de grisbi à leurs faits d'armes. Comme le long chantier de percement des égouts pour le casse de Nice perpétré par Spaggiari, les incertaines expéditions jusque dans l'Anatolie pour ramener planqués dans les voitures les paquets de drogue. Ou encore les défaillances de certains laboratoires, les règlements de comptes, les rencontres entre Marseillais, Corses, Siciliens. Cette descente dans les coulisses du grand banditisme se déguste sans retenue. « Beaux Voyous » incontestablement est à prescrire pour débuter 2008 avec un bon bouquin. »

La Dépêche du midi (07/01/2008)

 

La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre :

« Le polar a non seulement un goût de pomme, mais comme dirait un des personnages des « Tontons Flingueurs » : « Il n'y a pas que de la pomme là-dedans… » C'est vrai qu'avecl’humour, le  don d'observation très affûté [de l’auteur] on découvre toute une atmosphère qui gambade au fil des pages… »

La Dépêche du midi (24/01/2010)

 

 

Voir le site de Thierry Colombié.

http://www.thierry-colombie.fr/

 

Publié dans Archives Salon 2010

Commenter cet article