Remise du prix Thierry Jonquet 2011

Publié le par tps

Remise du prix Thierry Jonquet 2011, concours de nouvelles organisé par l’association Toulouse Polars du Sud

Les lauréats 2011 sont :

 

Premier prix :

Bernard Baune, pour sa nouvelle : Canal du soir

Second prix :

Claire Gallen, pour sa nouvelle : Terminus

Troisième prix ex-aequo :

Sylvette Heurtel pour sa nouvelle Bouches cousues et Philippe David pour sa nouvelle Matabiau

 

Premier prix : Bernard Baune

bernard Baune 1 prix 2011Bernard Baune est bien connu des services de p… Euh. pardon, du jury du concours de nouvelles Thierry Jonquet puisque déjà lauréat en 2009, où il avait obtenu un 2° prix ex-aequo pour sa nouvelle Retour au pays natal.

Originaire de l'Aveyron, il est âgé de 52 ans et vit en région toulousaine depuis 1989. Ingénieur dans l'industrie spatiale, il n’a jamais cessé d'écrire des nouvelles, des contes et des poèmes et de participer, depuis cinq ans, à des concours avec pour but essentiel de partager son plaisir d'écrire avec d'autres passionnés et de faire de belles rencontres littéraires.

Certains de ses textes ont été publiés en recueil collectif : Le Vielleux (Verrières Le Buisson 2007), Saxo, (Nanterre 2007), Pas un mot de trop, (Fréjus 2008), La Falaise, (Tonnay Charente 2008) et L’homme en gris, (3° prix du concours Pégase, Maisons-Laffitte, 2007). En 2011, il a été lauréat du Prix Albertine Sarrazin, à Valflaunès, du concours de nouvelles de Chalabre ; il s’est aussi illustré en poésie, aux concours de Parentis, dans les Landes, et de Passy (près du Mont-Blanc) sur le thème : La plus belle poésie de montagne.

Second prix : Claire Gallen

photo-Claire-Gallen-2-prix-2011.jpgClaire Gallen vit à Bruxelles, elle a trois enfants. Après avoir failli devenir VRP, elle s’est retrouvée journaliste…. Sans la lecture des auteurs américains qu’elle admire, Cormac Mac Carthy, George Pelecanos, Bret Easton Ellis, David Vann, elle n’aurait pas repris la plume (enfin, le clavier…) pour renouer avec l’écriture de fiction qui lui permet de quitter l’univers féroce des crises financières pour celui non moins impitoyable de l’exploration de la psyché humaine. La banlieue d’Aulnay-Sous-Bois où elle a grandi, côté « pavillon-qui-borde-la-cité », le Berlin qu’elle a connu et aimé dès avant la chute du mur, les Etats-Unis où elle vécu à l’époque détonante de la guerre en Irak et de l'ouragan Katrina, les hasards, les rencontres, nourrissent son inspiration.

 

 

 

 

 

 

Troisième prix ex-aequo : Sylvette Heurtel et Philippe David

Sylvette-Heurtel-3--prix-ex-aequo-2011.JPGSylvette Heurtel vit au bord de la mer en Bretagne, mais connaît Toulouse, elle aime spécialement le quartier Arnaud Bernard et les berges de la Garonne. Elle a été journaliste, enseignante et travaille maintenant dans le domaine de la formation des enseignants. Lectrice enthousiaste de Chester Himes, Carlos Salem, Ian Rankin, Henning Mankell, elle est aussi sensible à la magie des lieux qu’à l’intrigue d’une histoire, apprécie la littérature noire avec ou sans policiers et préfère les héros ambigus aux gagnants récurrents. Elle écrit en amateur depuis 2006, les concours de nouvelles lui ont permis de belles rencontres en France et Belgique à l'occasion des remises de prix. Elle a publié deux recueils de nouvelles, plutôt noires, aux éditions Henry des Abbayes: Contes malpolis et Contes déraisonnables. (photo de Jacques Roquette)

 

philippe-DAVID.jpgOriginaire de Saint-Gaudens, Philippe David, 55 ans, père de deux enfants, est un très jeune retraité d’EDF. Boxeur amateur à 15 ans, il est devenu entraîneur puis président et vice-président de Comités locaux et régionaux. A cette première passion il a d’abord ajouté celle des échecs (il est licencié du club de Loures-en Barousse depuis 10 ans) puis celle de l’écriture, au départ intimement liée à la pratique de ce jeu puisqu’il écrit les comptes-rendus des parties d’échec sous forme de nouvelles ! Il a remporté en 2010 le 3° prix du concours de nouvelles organisé par GrDF sur le thème  Le handicap dans le travail.

La nouvelle de Bernard Baune, Canal du soir, sera publiée par le magazine Toulousemag de novembre, disponible en kiosque dès le jeudi 27 octobre et mise en ligne à ce moment-là sur le site de Toulouse Polars du Sud, en même temps que des extraits des textes des autres lauréats.

Publié dans Salon 2011

Commenter cet article