Pascal Dessaint

Publié le par tps

Dessaint Pascal petite (c) Julien SegallPrésente-t-on encore à Toulouse (ou ailleurs)  Pascal Dessaint, l’un des invités régionaux mais aussi « nationaux » du prochain salon de l’association Toulouse Polars du Sud (8, 9 et 10 octobre 2010) dont il est un membre actif ?

Pascal Dessaint est né à Dunkerque en 1964. En 1983, il s’installe à Toulouse où il situe la plupart de ses histoires. Ses romans ont été récompensés par de nombreux prix : Prix Mystère de la Critique (2008) , Grand Prix de la littérature policière, Grand Prix du roman noir français du Festival de Cognac. Après une période très noire (Une pieuvre dans la tête, Bouche d’ombre, Du bruit sous le silence), il entame en 2003 un nouveau cycle sous le signe de la nature, composé de plusieurs romans dont Mourir n’est peut-être pas la pire des choses, Loin des humains et Cruelles Natures. L’essentiel de son travail est édité aux éditions Rivages, qui publient également ses chroniques “vertes et vagabondes” (Un drap sur le Kilimandjaro et L’appel de l’huître). Né de la même inspiration, un documentaire, écrit et dit par Pascal, L’Esprit des plantes, a été diffusé en 2009 sur Arte.

Mourir n’est peut-être pas la pire des choses est un des cent romans recommandés par les membres de l’association 813.

Pascal Dessaint a bien voulu répondre à notre questionnaire.

  ·    Le dernier polar que vous avez lu et adoré ?
    L’emblème du croisé de James Lee Burke

  ·    Le (ou les) héros de polar qui vous a (ont)  le plus marqué ?

    Joe Pickett (C.J. Box) et Dave Robicheaux (James Lee Burke)

  ·    Un lieu mythique (ville, pays, autre époque..) pour situer un polar ?

    Beyrouth

  ·    Le plus beau sujet de polar selon vous? (peut-être celui que
vous rêvez de traiter…)

    Les espèces invasives…

  

Revue de presse :

 

Les derniers jours d’un homme

"Un vrai roman noir, héritier de Zola comme de Hammett, un des rares en France à donner la parole à la classe ouvrière. Et à le faire avec émotion, vérité, mais sans angélisme ni manichéisme."

Jean-Marc Laherrère sur http://actu-du-noir.over-blog.com/

 

Bibliographie :
 

Les derniers jours d’un homme (2010)
 

Sous le signe de la nature

Cruelles natures (2007)
 

Le cycle Félix Dutrey

Mourir n’est peut-être pas la pire des choses (2003)

Loin des humains (2005)

Tu ne verras plus(2008)
 

Recueils de chroniques

Un drap sur le Kilimandjaro (2005)

L’appel de l’huître(2009)
 

Noir, c’est noir :

Les Paupières de Lou (1992)

Une pieuvre dans la tête (1994)

Bouche d’ombre (1996)

Du bruit sous le silence (1999)
 

Le cycle Emile :

La vie n’est pas une punition (1995)

A trop courber l’échine (1997)

On y va tout droit (2001)
 

Recueils de nouvelles:

De quoi tenir dix jours (1993)

Ça y est j’ai craqué (1997)

Les hommes sont courageux(2006)
 

Le Poulpe

Les Pis rennais (1996)

 


Le site :
http://www.pascaldessaint.fr/

 

Photo: (c) Julien Segall pour TPS 

Publié dans Archives Salon 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article