Michel Baglin

Publié le par tps

BAGLIN Michel (photo Guy bernot) petiteMichel Baglin, journaliste et écrivain toulousain, est l’un des invités du salon des littératures noires et policières de Toulouse Polars du Sud (8, 9, 10 octobre 2010).

 

Né en 1950 à Nogent sur Marne, Michel Baglin est arrivé à Toulouse en 1962. Après la fac et de nombreux « petits boulots » dans les gravières, les trains, la restauration, etc., il est devenu journaliste, profession qu’il a exercée pendant près de 35 ans. Il vit dans la région toulousaine, en bord de Garonne. Il aime marcher, vagabonder, restant toujours attentif à ne jamais dissocier la vie et l’écriture.

 

Après son premier recueil édité par Guy Chambelland  en 1974, il a publié plus d’une vingtaine de livres. Il  est l’auteur de plusieurs recueils de nouvelles (dont Des ombres aux tableaux), de récits (Entre les lignes, à La Table Ronde, Chemins d’encre, chez Rhubarbe éd.), de deux essais (Poésie et Pesanteur et La Perte du réel) et de plusieurs recueils poétiques dont L’Alcool des vents, paru au Cherche-Midi. Il a également publié sous le titre Les Chants du regard  un album de 40 photos de Jean Dieuzaide qu’il a accompagnées de proses poétiques (éditions Privat). Son activité de critique littéraire (Poésie 1, Autre Sud, Brèves, Europe, La Dépêche du Midi, etc.) l’a amené à créer  et animer la revue et les éditions Texture de 1980 à 1990.  revue-texture.fr, un site littéraire, qu’il fait vivre actuellement a pris le relais.

Michel Baglin est aussi l’auteur de trois romans policiers. La Balade de l’Escargot ( Pascal Galodé 2009), comme les deux précédents, Un sang d’encre et Lignes de fuite, est un polar qui mêle la traque et la quête, l’action et la peinture de personnages en rupture de famille, d’amour, de société... Il se déroule en partie dans une sorte de cour des miracles. Sur ce monde des  « Pas de chance », Michel Baglin pose un regard plein d’humanité et d’humour, et au milieu des sinuosités de l’intrigue, n’oublie jamais qu’il est poète.

 

Michel Baglin a bien voulu répondre à notre questionnaire :

 

  • Quel est le dernier polar que vous avez lu et adoré ?
    « Retour à la nuit » dÉric Maneval. Un « roman d’angoisse » qui se déroule dans un foyer social où le héros, comme l’auteur, est veilleur de nuit. Hors normes et codes du genre.

 

  • Le (ou les) héros de polar qui vous a (ont)  le plus marqué (e)
    Philip Marlowe, comme tout le monde. Maigret bien sûr. Et Fabio Montale.

 

  • Un lieu mythique (ville,  pays, autre époque..) pour situer un polar ?
    Une vieille maison éclusière prise entre une voie de chemin de fer, une usine en ruine et un canal… Ou une gare désaffectée, mais j’ai déjà donné ( dans Lignes de fuite )…

 

  • Le plus beau sujet de polar selon vous? (peut-être celui que vous rêvez de traiter…)
    L’enfer pavé de bonnes intentions.

 

Revue de presse :

La balade de l’Escargot

 

 

« Les éditions Pascal Galodé publient un roman de très belle qualité, qui nous offre un vrai plaisir de lecture : La balade de l’escargot, de Michel Baglin. Pas besoin de superlatifs, ni de commentaires élogieux, pour affirmer que ce suspense est impeccable.>> 

Le Nocher (Action-suspense) 

 

« Une exploration de l’âme humaine, des vicissitudes de l’existence qui tombent sans crier gare, sans qu’aucuns prémices soient détectables de prime abord, et qui vous laisseraient sur le bord du trottoir si des regains de lucidité n’émergeaient de votre conscience…. »

Paul Maugendre (mystere jazz)

 

Un sang d’encre

 

« Sous de faux airs de polar, cette polyphonie à cinq personnages parle de la littérature vécue comme une nécessité, de ses limites - « une médecine de cheval pour soigner des bobos de caniche» - pour atténuer les bleus à l’âme et les difficultés à trouver une place dans le monde. C’est surtout une histoire de personnages de chair et de sang aux prises avec une énigme induite par un personnage principal, Matthias, dont la rare présence obsède les quatre autres. Un seul mort, une tentative de meurtre et beaucoup de talent d’écriture.»

Christian Bonrepaux (Tout Toulouse)

 

 

Lignes de fuite

 

« L'attention du poète aux frémissements de la vie se révèle au détour des situations et des phrases auxquelles elle confère toute leur épaisseur. On a pour seul regret la brièveté de ce récit, vraie réussite d'un jeune auteur soutenu par un éditeur encore peu connu : c'est le cinquième livre de la collection « romans » d'Arcantère.»

Aliette Armel. (La Quinzaine littéraire).

 

Bibliographie :

 

 

La Balade de l’Escargot, roman (Pascal Galodé éd.) 2009

Chemins d’encre, récits & carnets (Rhubarbe) 2009

Les Pas contés, carnets de Cerdagne, récit (Rhubarbe) 2007

Les pages tournées suivi de L’Adolescent chimérique et de L’Etranger, poésie (Fondamente éd.) 2007

Les Chants du regards, Poèmes sur 40 photographies de Jean Dieuzaide (éd.Privat) 2006

Lettre de Canfranc, récit (Rhubarbe) 2005

L'Alcool des vents, poésie (Cherche-Midi) 2004

Entre les lignes, récits (La Table Ronde) 2002. Prix Gourmets de Lettres.

Un sang d'encre, roman (N&B) 2001

La Perte du réel, des écrans entre le monde et nous, essai (N&B) 1998

L'Obscur Vertige des vivants, poésie (Le Dé bleu) 1994

Des Ombres aux tableaux, nouvelles (SPM) 1994

Lignes de fuite, roman (Arcantère) 1989.

Les Mains nues, poésie (L'Age d'homme) 1988. Préface de Jérôme Garcin. Prix Max-Pol Fouchet 1988.

Ruptures, nouvelles (Texture) 1986

Quête du poème, poésie (Texture) 1986

Le Ghetto des squares, nouvelles (Soc et foc) 1985

Jour et nuit, poésie (Le Pavé) 1985

Poésie et pesanteur, essai (Atelier du Gué) 1984, réédition augmentée en 1992

François de Cornière, essai (Atelier du Gué) 1984

L'Innocence de l'ordre, nouvelles (Atelier du Gué) 1981

L'Ordinaire, poésie (Traces) 1977

Masques nus, poésie  (Chambelland) 1976

Déambulatoire, poésie (Chambelland) 1974

 

 

Collectifs

 

Ton monde est le mien, Recueil collectif Atelier Imaginaire. (Le Castor Astral.) 2009

Les mots de l’exil en mémoire, Recueil collectif. (Privat éd.) 2007

Raffuts, Recueil collectif. (Le Corbeau éd.) 2006

Sang pour sang Toulouse, Recueil collectif. (Le Corbeau éd.) 2001

Quelques songes de Prométhée, Recueil collectif. (Ed. Du Rocher.) 2001

Toulouse sang dessus dessous, Recueil collectif. (Loubatières éd.) 2001

13, rue Carençà Roman collectif. (Ed. du Ricochet) 2000

Garonne en Pays toulousain Album collectif. (Ed. La Part des anges) 2000

 

Participation à de nombreuses revues et anthologies (NRF, Ecole des loisirs, Vagabondages, L'Age d'Homme, Poésie 1, Sud, Brèves, Europe, Le Journal des Poètes, livres scolaires au Québec, anthologie en Roumanie, etc.)

 

Membre du jury international du prix Max-Pol Fouchet. 

Membre du comité de rédaction de la revue Poésie 1.

 

 

 

Photo (c) Guy Bernot

Publié dans Archives Salon 2010

Commenter cet article