Marin Ledun

Publié le par tps

Ledun Marin - petiteMarin Ledun est l’un des invités du salon des littératures noires et policières de Toulouse Polars du Sud (8, 9, 10 octobre 2010).

 

Né en 1975, Marin Ledun est romancier et essayiste. Il a notamment publié un roman noir aux éditions Gallimard, Série Noire, La guerre des vanités (2010), deux thrillers aux éditions Au Diable Vauvert, Modus Operandi (2007) et Marketing Viral (2008), un roman jeunesse, aux éditions Syros, Un cri dans la forêt (2010), et écrit des pièces radiophoniques pour France Culture. Docteur en communication politique, il est également l’auteur de Pendant qu’ils comptent les morts (essai, 2010) et d’articles sur la consommation et les nouvelles formes d’organisation du travail.

 

Marin Ledun a répondu à notre questionnaire :

 

·    Le dernier polar que vous avez lu et adoré ?

Fakirs d’Antonin Varenne.

 

·    Le (ou les) héros de polar qui vous a (ont)  le plus marquée ?

 Mes deux préférées : le personnage de Fay dans le roman du même nom de Larry Brown, et celui de Molly à la recherche d’un « monsieur comme il faut » pour sa fille Lily dans Le doigt de Dieu d’Erskine Caldwell. Mais aussi le personnage du journaliste néophyte Edward Dunford, dans 1974 de David Peace. Le jeune Ender Wiggin dans la trilogie d’Orson Scott Card, La stratégie Ender. Evidemment, le Jack Taylor de Ken Bruen, en particulier celui de Delirium Tremens. Le Marvin Molar de La malédiction du gitan d’Harry Crews. Et plus récemment le personnage du Démon dans Noir Océan de S. Màni.

 

·    Un lieu mythique (ville, pays, autre époque..) pour situer un polar ?

Guernika-Lumo, au pays basque, ville plus connue sous l’orthographe Guernica, et rendue tristement célèbre par le massacre du 26 avril 1937, un jour de marché, par les escadrilles de la Légion Condor, une force aérienne formée de volontaires à partir d'effectifs de la Luftwaffe de l'Allemagne nazie, et magnifiquement peinte par Picasso la même année.

 

·    Le plus beau sujet de polar selon vous? (peut-être celui que vous rêvez de traiter…) :

 Une histoire d’amour

 

Revue de presse :

 

La guerre des vanités

" C’est dérangeant, cela provoque des interrogations et cela confirme de manière magistrale la qualité et la diversité du roman noir français (il faut le répéter, il y en a encore trop – ce qui est bien regrettable – qui en doutent !). "

Christophe Dupuis sur http://www.entre2noirs.com 

  

 

Marketing viral

" Marin Ledun signe en effet, avec Marketing viral, un roman noir dont certains éléments, s’ils semblent relever d’une anticipation que la réalité pourrait rattraper plus rapidement que prévu, constituent un formidable avertissement sur des dangers aussi proches que terrifiants. (…) Marketing viral, servi par un sens aigu du récit, des rebondissements et un refus de la happy-end conventionnelle, est un roman aussi palpitant qu’instructif."  

Roger Martin dans L’Humanité 

 

Modus Operandi

" Ces écrivains-là, ceux qui savent maîtriser des registres aussi éloignés - presque antinomiques puisqu'ils ont tendance à s'exclure mutuellement du processus de création - sont, je l'ai dit, définitivement rares. Marin Ledun est l'un d'eux. "

Antoine Chainas sur http://zymansky.over-blog.com  

 

 Le site :

http://www.pourpres.net/marin/

 

Publié dans Archives Salon 2010

Commenter cet article