Auteur invité TPS 2011 : Jeronimo Tristante [8/53]

Publié le par tps

Nous venons d'appendre que l'auteur espagnol Jeronimo Tristante annule sa présence à notre festival pour des raisons de santé. TPS a adressé un courrier à cet auteur talentueux, habitué de notre salon en lui exprimant notre regret, en lui précisant qu'on penserait très fort à lui et en l'invitant à guérir très vite pour être à nouveau parmi nous l'an prochain pour le festival 2012.

Tristante-Jeronimo--c--Les-Pictographes-Petite.JPGJeronimo Tristante, est devenu un habitué du salon de TPS. Déjà présent en 2009 et 2010 il revient cette année. Il est né à Murcia en 1969. Commercial, syndicaliste, il devient professeur de biologie et géologie dans l’enseignement secondaire. Son intérêt pour la littérature s’est transformé peu en peu en profession. Il écrit des romans divertissants, qui accrochent le lecteur dès la première page. Les dialogues sont fluides, les personnages cachent leur jeu, et les fins sont toujours inattendues. En 2001, il a publié son premier roman, Crónica de Jufré, qui raconte les aventures d’un jeune homme du XX siècle qui voyage dans l’Espagne sur XII siècle. En 2004, il publie El Rojo en el Azul, un roman d’espionnage qui raconte l’histoire d’un communiste, Javier Goyena, qui infiltre la Division Azul. En 2007, il trouve un public plus large avec El Misterio de la Casa Aranda, premier roman d’une série mettant en scène Víctor Ros, un privé qui a éveillé l’intérêt des lecteurs qui ont réclamé de nouvelles aventures. Il a depuis écrit  El Caso de la Viuda Negra, deuxième volume avec le privé d’Extremadura, et El Tesoro de los nazareos. Il a été traduit en italien, en français et en polonais.

Son dernier roman El valle de las sombras, publié en Espagne en juin, délaisse le personnage de Víctor Ros pour se situer peu de temps après la guerre civile espagnole.

 

Victor Ros, son personnage récurrent, ancien petit voleur, gamin des rues madrilènes de la fin du XIX° siècle devenu flic mène des enquêtes flirtant avec le fantastique dans une atmosphère qui rend hommage aux grands anciens comme Holmes ou Rouletabille.

 

Bibliographie française

 

- Le mystère de la maison Aranda (El Misterio de la Casa Aranda, 2007) Phébus (2008)

- L’affaire de la veuve noire (El Caso de la Viuda Negra, 2008) Phébus (2010) 

 

Revue de presse :

 

« Comme son cousin russe Eraste Fandorine, le héros de Tristante a toutes les qualités du policier vertueux: habile, humaniste, sentimental. Comme son oncle anglais Sherlock Holmes, il croit à la science. Comme son ancêtre local Alatriste, il ne déteste pas la bagarre. Bref, le rusé Ros est armé pour vaincre. La suite de ses aventures est prévue dans quelques mois. On a hâte: ce premier volet est, dans le genre, une franche réussite. » Jean-Christophe Buisson dans le Figaro.

 

 

Site :

 

Son site

Publié dans Salon 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article