Auteur invité TPS 2011 : Nick Stone [28/53]

Publié le par tps

nick-stone-photo.jpgNick Stone est né à Cambridge en 1966 d’une mère haïtienne et d’un père écossais. A six mois il part vivre avec ses grands-parents en Haïti, avant de revenir en Angleterre en 1970. Il fera alors plusieurs aller-retour, séjournant en Haïti en 1973-74, en 1982 puis en 1995. Dans la même période il fait des études d’histoire à l’Université de Cambridge où il obtient son diplôme en 1989.

Il pratique la boxe au niveau amateur et passera par différents emplois, de plongeur dans un restaurant à contractuel pour la cour de justice de Old Baley où se jugent les crimes graves du Grand Londres.

Son expérience et ses visites à Haïti et en particulier son séjour de 95 où il est frappé par l’état de délabrement du pays (chômage généralisé, alcoolisme, violence, gangs de mineurs ...) inspirent son premier roman Mr Clarinet (Tonton Clarinette) publié en 2006. Ce roman, traduit en douze langues, est immédiatement acclamé par la critique et gagne, entre autres, le CWA Ian Fleming Steel Dagger (l’un des prix polar les plus prestigieux du Royaume Uni) en 2006 et le prix du polar SNCF en 2009.

King of swords (Voodoo Land) est publié en 2007 et reçoit un accueil encore plus enthousiaste que le premier. Il reprend Max Mingus, le personnage principal de Tonton Clarinette vingt ans auparavant, quand il était encore flic à Miami et le voit enquêter ... dans la communauté haïtienne de la ville.

Son dernier roman, Voodoo eyes, récemment publié en anglais, clôt la trilogie consacrée à Max Mingus.

Bibliographie française

Tonton Clarinette (Mr Clarinet, 2006), Série Noire (2008)

Voodoo Land (King of swords, 2007), Série Noire (2011)

Revue de presse

Tonton Clarinette

« Le style de Nick Stone est extrêmement visuel et vous passez votre temps à côté de Mingus à découvrir cette île - que l'auteur, d'origine haïtienne, connaît parfaitement et où, comme il le souligne, «le pire est vrai ». Une île si particulière, dont la description édifiante (Histoire, mœurs, tradition, vaudou et magie noire...) fait froid dans le dos »

Christophe Dupuis sur Bibliobs.

Voodoo land

« Tonton Clarinette nous plongeait au cœur de la violence et de la corruption en Haïti, Voodoo Land  s'attaque à la communauté haïtienne (qu'il connaît bien) à Miami. Au travers de ses branches criminelles. Et ça secoue salement ! Avec une intrigue millimétrée, une écriture survoltée, l'analyse de l'immigration cubaine et haïtienne à Miami, des allusions au soutien américain à la dictature haïtienne, il livre là un très grand roman, d'une ampleur et d'une richesse étonnantes. Nick Stone se paye le luxe d’attaquer avec une scène hallucinante, et réussit à ne jamais laisser retomber le soufflé jusqu’à l’apocalypse finale. Un véritable tour de force. »

Jean-Marc Laherrère sur Actu du noir.

Sites

Son site.

Publié dans Salon 2011

Commenter cet article