Auteur invité TPS 2011 : Benoît Séverac [31/53]

Publié le par tps

Benoît Séverac CR B lamarqueBenoît Séverac a grandi dans le Sud-Ouest profond, sur les ruines des années 60 dont il conserve une nostalgie inexplicable.

L’appel du rock’n’roll l’a emmené en Angleterre qu’il découvre un peu avant que Ian Curtis ne jette l’éponge. Depuis, il oscille entre les odes de Keats et les riffs des Sex Pistols, incapable de se décider.

Il est toulousain et il écrit des romans noirs.

Il a compris très tard qu’il écrivait depuis toujours. Il s’est trompé en se croyant un temps photographe, il a abandonné le réflex pour le clavier et s’en porte mieux, mais il en a gardé quelque chose : un sens du raccourci peut-être. Ses romans sont toujours très « visuels ».

Il est aussi prof d’Anglais à l’Ecole Vétérinaire de Toulouse, pour gagner sa vie, mais pas seulement… Parce qu’il aime ça, les étudiants et les vétérinaires.

Il a 44 ans et il écrit des romans noirs.

Il a sorti un Rat Noir intitulé « Silence » chez Syros en Septembre.

Bibliographie

Romans

Silence, ed. Syros, coll. Rat Noir (2011)
Rendez-vous au 10 avril, ed. tme (2009) Prix Mémoire d'Oc 2009, Sélection officielle Prix du Polar de Cognac 2009
Les Chevelues, ed. tme (2007)
Grand Prix Littéraire de la ville de Toulouse 2008, Prix du salon du livre de la ville de Saint-Lys 2008, Prix Calibre 47 du salon Polar'Encontre 2009, Traduit en Anglais (USA) sous le titre Pax Romana, Enigma Books Editors (2010)

Nouvelles

Le défi (Lauréat du concours du Lecteur du Val), 2002 (ed. Accord)
Silence (Lauréat du concours Encre de Garonne), 2004
Le Canal aux Trousses (ed. Gelbart) "Le Canal du Midi", 2007
Une heure à tuer (Revue culturelle "Les cahiers d'Adèle" n°4) Novembre 2009

Revue de Presse

Silence
« Benoît Séverac, nous offre un roman bouleversant aux éditions Syros.[…]Roman vrai, humain, suffisamment accessible, épuré, pour laisser libre une réflexion, un dialogue, un échange sur un sujet grave, abordé avec brio. La drogue, la peur, l'amitié, l'amour étaient pourtant des thèmes à manier avec prudence. Ce qu'a su faire l'auteur en gardant, l'écriture sensible et délicate qu'on lui reconnait dans ses romans adultes. »
Martine Tatger pour le choix des libraires 

« Le roman de Benoît SEVERAC est un roman édifiant. Court et brutal comme un coup de poing en pleine poitrine, il n’épargne rien ni personne et surtout pas les bons sentiments. »
Blog « S’il était encore une fois » 

Rendez-vous au 10 Avril

« Noir enfin par son intrigue qui ne fait aucune concession et va au bout de sa logique, sans pitié pour les personnages, ni pour le lecteur. Si on ajoute une belle écriture qui colle parfaitement à son sujet, on a, décidément, un très bon roman … noir. »

Jean-Marc Laherrère pour Actu du noir 

« Dans ce policier particulièrement noir, Benoît Séverac confirme de grands talents d'écrivain humaniste. »

Danielle Deloche pour Le choix des libraires

« Au cœur de l’intrigue, un inspecteur de police presque anonyme, moralement détruit, déjà en survie, cherche une vérité qui n’intéresse personne autour de lui. Bel exemple de héros solitaire, qui ne suscite pas la compassion ou l’apitoiement du lecteur, mais que l’on suit en espérant qu’il ira le plus loin possible dans ses investigations. Maîtrisant la progression du récit, l’auteur parvient à nous captiver, entretenant noirceur et suspense, autant sur les décès actuels que sur le passé de son policier. Séverac confirme ses qualités d’auteur. »

Claude Le Nocher pour Rayon Polar 

Les Chevelues

« Au-delà de l'enquête aux rebondissements variés menée par Valerius, nous sommes plongés en plein dans la politique locale, les luttes d'influence, les stratégies de maintien et/ou de prise de pouvoir. Tout cela est fort bien décrit, crédible et tout à fait captivant. Ce livre pittoresque se lit d'une traite. »

Jacques Griffault pour Le choix des libraires

 

Publié dans Salon 2011

Commenter cet article